Quand faut-il s’appareiller ?

 

Il est impératif de ne pas attendre pour avoir recours à un appareillage auditif et ceci pour deux raisons. D’abord, il ne faut pas laisser penser à votre entourage que vous n’êtes plus connecté à la conversation… Ensuite, il est nécessaire de continuer de faire travailler vos circuits nerveux pour stabiliser votre atteinte auditive. Sachez que le fait d’opter pour la solution d’un appareillage précoce va non seulement permettre de récupérer  l’audition, mais aussi contribuer à maintenir l’intelligibilité de la parole en stimulant la mémoire, l’attention et l’éveil. En effet, lorsque l’audition se dégrade, qu’on s’isole, c’est le fonctionnement de son cerveau que l’on peut mettre en danger. Les études se sont multipliées ces dernières années pour établir ce lien entre la perte de l’audition et les maladies dégénératives du cerveau. En France une équipe de chercheurs réunie au sein du groupe de recherche Alzheimer presbyacousie (Grap) a étudié la relation entre surdité et maladie d’Alzheimer. Il est apparu qu’à partir de 75 ans, le risque de développer une maladie de type Alzheimer est de 2,5 fois plus élevé chez les sujets atteints de surdité s’ils n’ont pas été appareillés de manière précoce.

Doctissimo (Surdité et Maladie ALZEIMER)


L'audition en 10 questions !

1) Quels sont les signes de la presbyacousie ?

2) Quand faut-il s’appareiller ?

3) L’appareillage ne va-t-il pas me rendre plus sourd ?

4) Comment fonctionne le système auditif ?

5) Comment fonctionne une aide auditive ?

6) Quand doit-on faire vérifier son audition ?

7) La déficience auditive peut-elle être génétique ?

8) Qu’est-ce qu’on appelle un « traumatisme sonore » ?

9) Les baladeurs et les portables présentent-ils un danger pour les oreilles ?

10) Les acouphènes : qu’est-ce que c’est ?